Réveil brutal [Libre]

Aller en bas

Réveil brutal [Libre]

Message  Ciel Hinori le Ven 19 Avr - 19:40

Hé, es-tu là ? Réponds, je veux te revoir. Je ne te déteste pas, reviens ! Sei...

Cauchemar terminé, on se réveille, allez ! Le cerveau humain est trop compliqué, pourquoi penser à un imbécile comme lui alors qu'elle était tranquillement en train de... De faire quoi ? Ciel ouvrit subitement les yeux, une amère chaleur parcourant son visage. De la fièvre, c'est tout aussi stupide, une simple fièvre qui la faisait délirer démentiellement... Un frisson secoua violemment son corps trempé et le paysage se mit à tanguer sous ses yeux. L'hôpital ? Ça sentait pareil, les draps étaient tout aussi blancs, ils étaient aussi rugueux et doux à la fois. L'oreiller était peut-être moins mou... Et le matelas moins humide... Ah, non, ça c'était elle. Incapable de se rappeler ce qu'elle avait fait avant, elle prit quelques minutes pour que sa vision se rétablisse, puis se redressa lentement. Au final, elle se retrouva adossée au mur, assise sur le lit entre les draps défaits. Mal au coeur, pourquoi ? Pourquoi il était revenu dans ses rêves, pourquoi il s'amusait à la chercher, toujours, à chaque fois quand elle était au plus mal... Il voulait l'ébranler un peu plus ? Mais non, stupide cerveau qui ressasse des choses inutiles. Inutile, exactement comment se sentait Ciel, un boulet qui n'était même pas capable de survivre seul, une dépendante des progrès médicaux qu'elle haïssait tant... À quoi bon ? Personne ne l'attendant nulle part, il était sûrement mort d'une quelconque maladie, à quoi bon continuer d'avancer... Elle n'avait aucun ami à l'académie, dormait dans un foutu placard et...

Continuant de s'accabler de tout et n'importe quoi, la blondinette sortit ses jambes du lit, elle était en sous-vêtements, pas étonnant à vrai dire. Lorsque ses pieds touchèrent le carrelage glacé, sa vue se troubla et un violent mal de tête la prit. Il ne pouvait pas mourir, ça non, il n'avait pas le droit ! Plus Ciel pensait à cet espèce d'idiot et plus elle regrettait de l'avoir perdu, où était-il, que faisait-il, est-ce qu'il se souvenait d'elle ? On ne balaie pas ainsi toute une enfance d'un claquement de doigts... Malgré ça, elle garderait éternellement cette marque dans son dos. Un signe d'appartenance ? Peut être, mais toutes les complications médicales allant avec également. Le revers de la médaille... Elle pourrait tout lui pardonner que ça n'effacerait pas ça... Étrangement, le froid du carrelage l'empêchait de divaguer et faisait reprendre à son corps une température normale.

À peine quelques minutes plus tard et Ciel était remise, enfin, à peu près. Sa fièvre était presque entièrement tombée et elle trouva ses vêtements pliés au bout de son lit. Elle les enfila rapidement, essayant en même temps de se souvenir... Quelle est la raison de sa visite ? Pourquoi ici ? C'est vraiment l'hôpital ?... Alors, dans le désordre. Non, c'est pas l'hôpital, elle ne se souvenait pas de ce mobilier. Elle avait sûrement fait une "crise" (comme elle les appelle). Ici, sûrement parce que c'était le plus près... Bon... C'était sûrement l'infirmerie de l'académie, c'est logique... Et pour la crise, le mouchoir rougi à côté de son lit en disait long. Une quinte de toux à cause de sang infiltré dans ses poumons... Foutu corps en carton-pâte !

La jeune fille à présent habillée d'un tee-shirt bleu nuit aux courtes manches, d'un jean foncé et d'une veste en coton noir se dirigea vers la porte. Fermée... Elle soupira et retourna vers son lit avant de se poster à la fenêtre, il faisait déjà nuit noire, mais elle n'avait aucune idée de l'heure précise. Sûrement 23 hrs passées. Elle ne voyait pas la Lune depuis cet endroit et se contentait de marcher pieds nus sur les dallages blancs trop froids. Parce que non, elle n'avait pas retrouvé ses chaussures, comme si elle allait se suicider avec... Oh, c'était une bonne idée, des lacets ça peut toujours servir, mais là elle ne se sentait pas en état. Ses mains tremblaient légèrement malgré que tout soit revenu à la normale... Elle posa doucement le front sur la vitre et se contenta de fixer vaguement le paysage. Quelqu'un viendrait la chercher ici, en pleine nuit ? Sûrement pas, pourtant elle espérait encore. C'était bien la première fois qu'elle voulait vraiment que quelqu'un la trouve, qu'une personne s'intéresse un tant soit peu à Ciel l'invisible, l'ombre de l'établissement et le reflet de pompom-girl qu'on avait bien voulu lui attribuer... Cette identité incomplète et construite de toutes pièces dont elle se fichait bien, elle voulait la revendiquer un tout petit peu, rien que pour qu'une bonne âme la cherche...
avatar
Ciel Hinori
Que veux-tu à une âme perdue ?

Messages : 121
Date d'inscription : 08/02/2012
Age : 19
Localisation : Ici, nulle part, perdue dans ses pensées

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum