Quand le soleil pointe le bout de son nez [PV Edouard]

Aller en bas

Quand le soleil pointe le bout de son nez [PV Edouard]

Message  Ryo Ritsuga le Dim 25 Mar - 19:49

Ce matin là, Ryô n’arrivait pas à rester en place. Certes, il avait fini tard son boulot dans un bar en ville, mais cinq heures de sommeil avaient été suffisantes pour qu’il se remette d’aplomb. Et il était vraiment en forme. Ca faisait déjà une heure qu’il était réveillé, alors que le soleil venait à peine de se lever. Il avait prit une douche plutôt longue et bien rafraîchissante. Depuis quelques jours, une chaleur écrasante planait sur la ville. Les cheveux encore humides, il avait enfilé un pantalon et mit une chemise bleu pâle. Il jeta un œil dans le miroir. Tout semblait en ordre. Il prit son blouson en cuire, son étui à guitare et sortit en fermant sa porte à clé.
Il marchait tranquillement dans la rue en sifflotant. Il sortit une cigarette, l’alluma et souffla. Rien ne pouvait venir gâcher cette belle journée. Il déambulait à travers la ville sans réel but. Au bout d’un long moment, il déboucha sur un jardin magnifique. Nombreuses fleurs avaient éclos. Une multitude de couleurs se mélangeaient. Une véritable harmonie s’offrait à lui. Il sourit et avança au milieu des plantes. Il se sentait bien. Le soleil était agréable, les fleurs sentaient bon et des oiseaux virevoltaient dans l’air. Une véritable carte postale.
Ryô s’installa sur un banc. Il posa sa guitare par terre, s’adossa contre le dossier du banc et regarda le ciel à travers les branches d’un saule pleureur. Il termina sa cigarette puis la mit dans une petite boîte où il met tous ses mégots. Il se pencha, ouvrit l’étui et en sortit son seul amour féminin. Il vérifia qu’elle était bien accordée puis commença à jouer du Deep Purple.
avatar
Ryo Ritsuga

Messages : 13
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 32
Localisation : Dans le lit d'un autre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand le soleil pointe le bout de son nez [PV Edouard]

Message  Invité le Dim 25 Mar - 22:01

Après avoir passé le week-end à faire la fête, enchaînant 3 soirées d'affilées, c'est avec un léger mal de tête, la bouche pâteuse, et l'esprit ailleurs qu' Edouard se décida à attaquer le peu de devoirs que son professeur lui avait donné. Il resta une heure assis a son bureau, les yeux rivés sur une feuille de dissertation donc seul le titre du sujet était inscrit dessus: "La pollinisation des fleurs par les insectes". Ce sujet était assez simple en temps normal, et le jeune homme s'en sortait plutôt bien d'habitude. Mais là, il ne savait pas si c'était le soleil de dehors ou son week-end de débauche, mais sa concentration était au plus bas. Edouard regardait par la fenêtre, il observait le ciel, il faisait beau. Soudain, une idée lui traversa la tête. Il alla prendre une douche, s'habilla d'un jean sombre, d'un t-shirt blanc qu'il surmonta d'une chemise en jean clair. il mit ses chaussures bateau, prit son sac, et parti d'un pas bien décidé. Un quart d'heure plus tard, il était arrivé à sa destination: le jardin des plantes. Quel meilleur endroit que celui là à ce moment de l'année pour l'aider à faire sa dissertation? Edouard s'assis dans l'herbe. Il ne savait pas si il était autorisé à le faire, mais c'était plus pratique d'observer les plantes de ce point là. L'inspiration lui vint rapidement, et, en à peine un peu plus d'une demie heure, son devoir était bouclé. Il hésita à rentrer à l'académie, mais en regardant autour de lui, en voyant ce beau paysage, le jeune homme préféra rester un peu plus de temps. Il s'allongea dans l'herbe, utilisant son sac comme coussin. Il était bien ici. Il aurait même pu s'endormir, là sous le soleil, au milieu des fleurs. Il manquait juste une chose pour que le moment soit parfait. Alors qu'il plongeait sa main dans sa poche pour en sortir ses écouteurs, il stoppa net son action en entendant derrière lui une mélodie jouée à la guitare. Il ressortit la main de sa poche, sans les écouteurs. Il n'en avait pas besoin, la musique était déjà là. Edouard ne voulait pas savoir d'ou venait cet air tant qu'il continuerait de réjouir ses oreilles. Le garçon ferma les yeux, et se laissa emporter par les mélodies de Deep Purple.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum