Arrivée discrète d'une étoile [Mono RP] //Terminé//

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Arrivée discrète d'une étoile [Mono RP] //Terminé//

Message  Kiyumi Tsukimura le Lun 12 Sep - 18:28



★ ~
Arrivée discrète d'une étoile


♦____
Lever les voiles
Sur les dériveurs, les vieux gréements
Et se remplir de l'air du temps
Dans nos courses en solitaires
Passagers perdus aux desseins différents...

____♦

~ ★



--¤Clic¤--


"- Ok tout le monde, c'est dans la boîte ! Merci, vous avez été formidables."

__Le studio sortit soudain de sa transe. Toutes les lumières se rallumèrent, l’équipe recommença à faire du bruit et se mit à remballer tout le matos.



"- Kiyumi, c’était super, comme d’habitude. Ça va me manquer de travailler avec toi chérie... Euh... AKi-Yumi, tu m’entends ? "



__Oui, la jeune fille l’entendait, mais la voix de son manager était lointaine. Elle ne bougea pas, restant en position. Le manager soupira puis esquissa un sourire, il saisit le petit appareil photo numérique qu’il avait toujours en poche quand il travaillait avec elle, et immortalisa sa beauté. Il sourit de nouveau, il avait toujours été amusé par ce petit rituel : combien de Top Model continuait à poser alors que la séance photo était terminée ? Personne. Seulement elle. Il regarda le cliché, il était aussi bon que les autres.
La demoiselle redescendit complètement sur Terre.




« - Atchoum ! »

" - Apportez-lui une couverture et une boisson chaude voyons ! "



__Il monta sur la glace, et posa sur le dos de la jeune fille la couverture. La pauvre, elle était en maillot de bain et talons aiguilles dans cette salle réfrigérée où il ne faisait pas plus de -10°C. Frigorifiée, il dut l’aider à sortir de la pièce. Elle se rua sur le chocolat chaud qu’on lui tendait.



" - Toi qui es si frileuse ! J’ai cru que t'allais y passer ou te transformer en pingouin quand t’es entrée dans cette salle ! "

« - This is fashion, Darling » dit elle en claquant des dents.


__Il rit, c’était ce qu’il lui avait répété sans cesse lorsque la jeune femme débutait. Elle passa au démaquillage, remercia toute l’équipe, serra fort son manager qui était en larmes. Tous tenèrent à la complimenter et à lui souhaiter bon courage pour son entreprise de retourner à l'école. La jeune fille passa donc un long moment en leur compagnie tout en espérant que cela ne dure pas trop longtemps ; elle devait passer chez elle. Après de nombreux au revoir et poignée de main, elle fut enfin en mesure de partir... Cependant elle traina un peu les pieds, essayant d'encrer en sa mémoire ces lieux qu'elle ne reverrait qu'occasionnellement. Se sentant un peu trop allée à la nostalgie, elle tâcha de se ressaisir. Elle regarda sa montre : 5h30.




____
Lever les voiles
Contre le ciel, me sentir de taille

____



__La jeune mannequin rentra chez elle, s’allongea sur le canapé et ferma les yeux pendant une dizaine de minutes. Elle rouvrit les yeux un peu à contre cœur et se dirigea vers son armoire. Un peu somnolente, elle choisit sans vraiment savoir ce qu’elle prenait, un short, une paire de chaussettes montantes noirs, un débardeur blanc à imprimé papillons et pour finir, un long gilet à pans gris-mauve. Elle alla dans la salle de bain, enfila ses vêtements et regarda dans la glace. Jugeant le tout assez joli mais trop sobre, elle ouvrit le tiroir où elle rangeait ses bijoux. Hop, un bracelet de jade blanc au poignet droit, une montre waterproof à l’autre, un pendentif rubix-cube qu’elle avait fabriqué vite fait, une boucle d’oreille ornée d’une plume noire à l’oreille, un petit anneau argenté à l’autre. Vérification... Check !

__N’arrivant pas à coiffer ses cheveux rebelles, elle les laissa tels quels. Elle saisit son sac à dos, y plaça une barre de céréales et une bouteille d’eau, enfila ses Doc Martens et sortit. Elle prit le petit bout de papier où elle avait inscrit le trajet qu'elle devait prendre et suivit les instructions. Elle arriva sans mal à l'académie Seiko. La grille était fermée.



* Et m..ince ! Premier jour et je suis déjà en retard ?!!*



__Elle jeta un coup d'oeil à sa montre... Il n'était que 6h30 ! Kiyumi rigola un peu, elle avait toujours eu une estimation de temps bizarre. Elle arrivait toujours soit 5-10min en retard, soit des heures à l'avance. Elle fut contente que ce soit de l'avance qui soie tombée ce jour-là ! Elle réalisa qu'elle allait devoir attendre devant cette grille pendant un certain temps, puisque la grille n'ouvrait qu'assez tard, les cours commençant aux alentours de 8h. Oui pour elle, 8h c'était assez tard, parce qu'elle avait l'habitude de se réveiller aux alentours de 4h du matin pour travailler. La vie d'une Top Model, contrairement à ce que l'on pense souvent, n'est pas toujours simple...
Bon, nous revoilà avec Kiyumi, devant la grille, condamnée à attendre pendant une heure voire plus, l'ouverture de l'école. Refusant d'attendre debout devant la grille, la belle escalada le haut mur qui entourait l'académie et passa de l'autre côté. Elle réceptionna parfaitement sa chute, à quatre pattes, comme l'aurait fait un chat. Elle se relava sans bruit. Là au moins elle pouvait voir la bâtisse entièrement...
Après en avoir fait le tour rapidement, elle revint près de la grille et se planta contre le mur, face à l'académie. Elle sourit est l'observa de nouveau, l'air paisible.



____
Et faire tomber les citadelles
Tous mes remparts virtuels...

____



__Elle s'assit, fouilla dans son sac, attrapa une feuille blanche qu'elle posa sur sa pochette. Elle la plaça en format paysage et saisit son critérium préféré. Ses longs cheveux la gênant, elle pris un pinceau, enroula sa chevelure autour et se fit un chignon à la va-vite, d'un bel effet néanmoins. Elle se mit à dessiner l'académie... Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait plus dessiné, si bien qu'elle avait oublié la sensation que cela provoquait chez elle. Au fur et à mesure que l'école apparaissait sur son dessin, elle retrouvait de plus en plus cette sensation de pouvoir, de liberté et de création qu'elle avait toujours tant aimée... Lorsqu'elle eut finit de crayonner, elle admira son œuvre. Elle était loin d'être parfaite, mais on reconnaissait très bien tous les détails qui y figuraient, plus important encore, on pouvait voir au premier coup d'œil que son croquis avait une âme... Elle passa la main dans son sac pour prendre ses crayons de couleur...

__Certains artistes sont spécialisés dans le noir et blanc, leurs travaux deviennent médiocres si on y ajoute des couleurs. C'est vraiment l'inverse pour Kiyumi. Si on a l'impression que son art possède une âme en noir et blanc, il devient complètement vivant, prêt à bouger, voire sortir de sa feuille en couleur!
La demoiselle prit un crayon bleu pour colorier le ciel de son oeuvre et le posa sur sa feuille. Puis, dans un élan de fantaisie, changea d'avis et se mit à colorier les murs de l'académie de cette couleur. Cette petite folie l'amusant, elle se mit à colorier le ciel en orange, les bancs en rouge, les arbres et la pelouse en rose, et l'allée en orange également. Elle avait laissé deux petits coins de son dessin blanc : le coin de la pelouse où elle se trouvait et l'entrée de l'académie.
Elle reprit son critérium et dessina la petite poupée kokeshi qu'elle avait l'habitude de dessiner pour se représenter sur la pelouse blanche.

Spoiler:

__Elle contempla son œuvre... Et, jugeant que l'ajout de nouvelles finitions ou couleurs gâcheraient sans doute son dessin, elle la signa.Elle demeura un instant immobile pour bien redescendre sur terre. Elle se releva avec quelques difficultés, ses jambes un peu étant engourdies par l'immobilité passée de la demoiselle. Puis elle se tourna vers le hall de l'établissement d'un air décidé. Un sourire se traça sur son visage mi-femme mi-enfant.


avatar
Kiyumi Tsukimura
Admin

Messages : 425
Date d'inscription : 10/09/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://academieseiko.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum