Un cours bien particulier N°2 [PV Kiyumi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un cours bien particulier N°2 [PV Kiyumi]

Message  Yridd Simudar le Dim 18 Déc - 18:44




De ma chaise, dont je ne bouge pas, je regarde Kiyumi. Elle quitte son pupitre et remonte un store, que j'ai fermé quelques secondes plus tôt, puis ouvre la fenêtre. Elle se penche pour respirer l'air frais. C'est vrai que je ne l'avais pas remarqué, mais il fait plutôt chaud dans la salle. Je me sens las, je suis épuisé physiquement et psychiquement. Je ne désire qu'une chose, aller dormir pour soulager mon corps et mon esprit. C'est à cette pensée que la petite prend la parole :

« Je crois que nous devrions changer de lieu Professeur… L’ambiance est trop lourde ici, je crois que quelque chose de plus léger nous détendrait et nous ferait du bien… »

C'est qu'elle n'a pas tord. Mais avant que je ne puisse lui répondre la voilà qui se penche sur le rebord de la fenêtre avant de continuer :

« Je vous retrouve dans le jardin près de la fontaine ? »

Et elle me plate là en s'échappant par la fenêtre avec l'agilité d'un chat. Je me précipite là où elle était un instant plus tôt, me penche à mon tour et la vois s'éloigner vers la fontaine dans le jardin. Je me retourne à l'intérieur de la salle et me demande ce qu'il faut que je fasse. Mon hésitation ne dure pas. Je ferme la fenêtre, descend à nouveau le store et enfin ferme la salle à clé. Avant de la rejoindre je fais un crochet par ma chambre. J'y laisse toutes mes affaires mais je pense à attraper un nouveau paquet de cigarette et une boîte d'allumettes. Il faut d'ailleurs que je demande à Kiyumi de me rendre mon briquet...

Quelques minutes plus tard me voilà dans le jardin à la chercher. Jusqu'à présent je n'y étais jamais allé. Un manque de temps je suppose. Je l'aperçoit enfin, assise sur la fontaine, une expression calme sur le visage. Je m'avance vers elle, un sourire discret aux lèvres. Je m’assoie à côté d'elle, mais en prenant le soin de laisser une certaine distance entre nous. Dans un premier temps nous ne disons rien. Nous nous contentons d'être là. Il est vrai qu'à chaque fois que nous sommes ensemble, nos discutions tournent de façon inattendues. Je me demande pourquoi.
Je lève la tête et regarde le ciel. Il fait maintenant totalement nuit et je vois très nettement les étoiles briller. Je les observe un moment puis tourne la tête vers Kiyumi. Je constate qu'elle fait la même chose que moi, alors un sourire franc se dessine sur mes lèvres. Je glisse une main dans ma veste pour prendre mon paquet de cigarette mais m'arrête dans mon geste. C'est là que je lui demande :

" Dis moi Kiyumi, qu'as-tu fais de mon briquet ? J'y tiens beaucoup tu sais, alors, si tu pouvais me le rendre rapidement, j'apprécierai. "


Mes yeux reviennent au spectacle donné par les étoiles. J'aime tellement ce qu'elles nous permettent de voir. Un monde à part, un univers à découvrir. J'aimerai tellement pouvoir m'y échapper ne serait-ce que quelques instants. Découvrir quelque chose de nouveau. Je passe une main dans mes cheveux et enlève la petite corde qui les maintenaient attachés. Je me les ébouriffe alors, puis enlève les deux premiers boutons de ma chemise. Quand je suis comme ça j'ai l'impression de redevenir moi même. Celui qui rendait si fière ma pauvre mère. Un voile de tristesse passe sur mon regard mais il est bien vite chassé par une chose que je n'avais pas vu depuis longtemps. Une étoile filante. Je la pointe rapidement du doit avant qu'elle ne disparaisse et m'écris :

"Fait un voeu Kiyumi."


Je ferme alors les paupières et en fais un.


avatar
Yridd Simudar
La vengeance avec une cigarette au bout des lèvres

Messages : 226
Date d'inscription : 11/09/2011
Age : 29
Localisation : Finlande

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cours bien particulier N°2 [PV Kiyumi]

Message  Kiyumi Tsukimura le Lun 14 Mai - 18:53



✡ ~
Un cours bien particulier
Chapitre 2



&
    ♦________
    Twinkle, twinkle, little star, ☆.
    .☆ How I wonder what you are...
    ________♦
Yridd Simudar
~ Kiyumi Tsukimura

~ ✡



♠ ♤

__Le jardin semblait être immergé dans un léger état de léthargie. Les fleurs, prudentes, avaient repliés leurs pétales pour protéger leur cœur en cas d’assaut de félons insectes trop gourmands, les oisillons doucement se laissaient bercer par la cantate offerte par quelques grillons, la brise, légère et fraîche, confiait aux feuillages certains secrets nocturnes. Les étoiles traçaient des destins damnés mais néanmoins constellés d’aventures incroyables à travers l’espace, à travers le temps. Certaines, presque éteintes, radotaient infatigablement les mêmes histoires et d’autres se contentaient simplement de briller, d’être belle avant qu’un beau jour ne les détrône.

_Kiyumi assise sur la marche de la fontaine laissait son regard vagabonder ici et là. Elle ne pensait à rien de particulier et cela lui faisait du bien. Combien de soirées avait-elle passé à se répéter inutilement les mêmes questions ? Combien de fausses réponses avait-elle déjà trouvées ? Combien de véritables raisons la motivait-elle à le faire ? Assez, assez ! Elle ne se laisserait pas embarquée par cette nuit. Cette soirée était claire et pure, c’était peut-être le moment pour elle de tenter quelque chose. Quoi ? Elle ne le savait pas encore consciemment. Mais elle sentait qu’une intuition l’éclairerait bientôt, il suffisait simplement d’attendre et elle viendrait à elle naturellement.


_Le professeur Simudar arriva doucement. Les cheveux de celui-ci captaient et reflétaient à merveille les rayons lunaires. Il s’assit à côté de Kiyumi, à une distance convenable. Aucune parole ne fut prononcée. Tous deux se contentèrent de respirer et d’être. Etre, véritablement et rien de plus. Un exercice difficile en temps normal, mais qui cette nuit-là semblait être un jeu d’enfant. Mais qui a dit que les jeux d’enfants ne pouvaient être pratiqués que par les enfants ? Et pourquoi dire qu’ils sont faciles quand certains ne le sont pas temps que cela à l’âge adulte ? Il faut parfois délaisser la complexité pour s’apercevoir qu’elle est en réalité aussi simple que le fait de regarder haut devant soi… Comme le firent Kiyumi Tsukimura et Yridd Simudar.


" Dis moi Kiyumi, qu'as-tu fais de mon briquet ? J'y tiens beaucoup tu sais, alors, si tu pouvais me le rendre rapidement, j'apprécierai. "


Son briquet… Kiyumi savait tout à fait où elle l’avait rangé. Cela ne voulait pas dire pour autant qu’elle souhaitait le lui rendre. Ou plutôt… L’idée de le lui rendre ne la dérangeait pas tant que cela, le problème c’est qu’elle savait parfaitement pourquoi le professeur le lui demandait. Et c’est pour ça que contrairement à lui, elle, n’apprécierait pas.


"Fait un vœu Kiyumi."


_Un vœu ? Rien qu’un seul et unique ? C’était bien trop difficile de n’en faire qu’un ! Alors elle ferma les yeux et se décida à en faire le plus possible, et étrangement, la plupart ne la concernait pas. C’était étonnant puisque cela faisait des années que la belle travaillait dur pour survivre dans un monde qui lui restait globalement assez étranger. Mais cela ne la dérangea pas. Elle commençait à avoir auprès d’elle des personnes à qui elle tenait et c’était un présent qu’elle appréciait déjà et qu’elle espérait continuer à recevoir.

_Un moment passa. Aucun mot n’était prononcé. Qu'y avait-il à dire de toute manière ? Le silence entre les deux âmes n’était pas aussi lourd qu’il l’avait été par moment. Non, une atmosphère plus tranquille s’établissait entre eux deux. Ce n’était pas si mal compte tenu de toute l’agitation que Kiyumi, majoritairement, avait générée entre eux ces deux dernières soirées. D’ailleurs elle y pensait à ce moment même. Elle se demandait qu’est-ce qu’il pouvait bien penser d’elle… Cependant la belle ne se tentait pas à faire quelques suppositions, après tout, elle ne se souvenait même pas de tout ce qu’il s’était passé la veille ! Elle ferma les yeux et regretta quelques secondes d’avoir oublié de demander à cette étoile filante de lui rendre la mémoire. Lorsqu’elle les ouvrit de nouveau, rien ne se passa. Raté… Elle soupira un peu et tourna la tête pour admirer les sculptures de la fontaine de plus près. C’est alors qu’elle découvrit un spectacle des plus rares : de minuscules sphères de lumière flottaient au-dessus de l’eau. Telles des lanternes féériques aux teintes vertes, des lucioles dansaient de l’autre côté de la cascade artificielle. Une prestation aussi inédite qu’inattendue. Sans vraiment réfléchir, la jeune fille sauta délicatement dans l’eau de la fontaine et alla rejoindre la petite assemblée. Tournant un peu sur elle-même, elle tentait d’attraper une de ces petites sources de lumière. Même si chacune de ses tentatives fut vaine, la jeune artiste riait comme une enfant lorsqu’elle manquait de peu de trébucher dans l’eau. Rien de pressant à faire, pas de préoccupation d’aucune sorte encombrant son esprit, qui aurait pu croire quelques années auparavant que la jolie Kiyumi eût été capable de vivre un instant aussi innocente ?


♤ ♠

avatar
Kiyumi Tsukimura
Admin

Messages : 425
Date d'inscription : 10/09/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://academieseiko.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cours bien particulier N°2 [PV Kiyumi]

Message  Yridd Simudar le Lun 25 Juin - 10:40

La seule et unique chose que je souhaite en cet instant c'est que ma chère mère repose en paix. Depuis quelques temps, je me rend compte que la raison de ma venue à Seiko est passé totalement au second plan. Et finalement, ce n'est pas plus mal. A quoi bon que je cherche à me venger ? Je ne retrouverai jamais celui que je cherche...

Je n'ouvre pas les yeux, bien que mon voeux soit fait depuis un moment. Je respire calmement, lentement... J'apprécie simplement l'instant présent. Ce n'est qu'un "plouf" qui me décide à rouvrir les yeux. Car oui, il n'est pas normal d'entendre un bruit pareil à cette heure de la journée. Je tourne la tête vers Kiyumi et la vois en train de patauger joyeusement dans l'eau de la fontaine. Elle essaye d'attraper des lucioles. Cette image est réellement magnifique. Je la regarde, amusé. Un sourire se dessine aux coins de mes lèvres. Je ne veux pas intervenir de peur que le rire quasi cristallin de la jeune fille ne se brise.

Un bruissement attire mon attention. Je quitte Kiyumi du regard à regret pour me concentrer sur les fourrés un peu plus loin. Je n'arrive pas à savoir ce qui a fait ce bruit. Un autre bruissement et là je distingue très nettement une silhouette. Quelqu'un est en train de nous épier. Ni une ni deux, je me précipite vers la silhouette. M'ayant vu, elle s'échappe à travers les arbres. Je cours après elle en lui criant de s'arrêter. Malheureusement pour moi, elle est trop rapide. Elle me distance facilement alors que mes poumons sont en feux. Il faut que je pense à arrêter de fumer... Je ralentis puis m'arrête. Je regarde autour de moi et ne vois que des arbres. Je crois que je me suis perdu...
Je me remet à avancer, de toute façon je n'ai que ça à faire. Plus loin j'aperçois un trou dans les arbres, j’accélère le mouvement et me retrouve dans une clairière. Je crois que je suis définitivement perdu... Je m’assois et essaye de réfléchir à la situation. Kiyumi ne doit pas avoir compris ce qu'il s'est passé. Ce que j'espère en revanche, c'est qu'elle n'a pas essayé de me suivre. Je ne voudrais pas qu'il lui arrive quelque chose par ma faute.

_________________
Toutes les âmes ne sont pas bonnes à sauver, et la votre ?
avatar
Yridd Simudar
La vengeance avec une cigarette au bout des lèvres

Messages : 226
Date d'inscription : 11/09/2011
Age : 29
Localisation : Finlande

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cours bien particulier N°2 [PV Kiyumi]

Message  Kiyumi Tsukimura le Mer 8 Aoû - 18:03

♠ ♤

__La nuit continuait lentement mais sûrement son expansion. Son obscurité commençait à noyer l’environnement encerclant le professeur et son élève. La seule source lumineuse à proximité de ces deux-ci demeurait les quelques insectes effectuant une parade des plus étranges autour d’un repère imaginaire. Leurs vols étaient elliptiques et assez hasardeux à certains moments. Kiyumi finit par se lasser et se tourna vers Yridd Simudar… Qui pour une raison des plus intrigantes commençait à s’enfoncer précipitamment dans la petite forêt de l’académie. Aussi simplement comme ça, sans explication aucune. Comme il fallait s’y attendre, Kiyumi s’y engouffra à son tour. Existe-t-il réellement des personnes qui resteraient là, immobiles à ne rien faire ? Ce n’est de toute façon pas le cas de la jeune artiste. Là-bas il faisait encore plus sombre et c’était à peine si elle pouvait voir où elle mettait les pieds. Ecartant les branches qui lui griffaient un peu le visage, elle tentait de se forcer un chemin à travers les arbustes et ronces tout en ne quittant pas des yeux le professeur. Elle comprit assez vite, à en juger ses déplacements, qu’il poursuivait quelqu’un. Qui, c’était une bonne question mais le savait-il lui-même ? Elle continait d’écarter les ramages tout en décidant d’arrêter de suivre le professeur. A quoi bon poursuivre quelqu’un qui poursuit déjà quelqu’un ? Mieux valait pour la personne qui se trouvait en fin de chaîne, c’est-à-dire elle, atteindre la première personne pour pouvoir voir la seconde ! Elle changea de direction et vit effectivement une ombre se dirigeant vers la droite. Elle lui courut après et après quelque cent cinquante mètre et se retrouva de nouveau près de la fontaine. Sans qu’elle eût pu l’expliquer, elle avait perdu la trace de cette personne… Et l’obscurité avait été telle à l’intérieur du bosquet qu’elle n’avait pas été capable de distinguer la moindre caractéristique particulière de l’individu. Perturbée, elle passa une main dans sa chevelure complètement décoiffée et avança de quelques pas en direction de la fontaine. L'eau de celle-ci semblait chanter tristement chanter une ritournelle, comme si l'absence des deux individus, qui pourtant avait été bien courte, l'avait affectée. Elle ne semblait pas être la seule... La majorité des lucioles, comme vexée d'un pareil abandon s'en étaient allées tournoyer ailleurs, l'atmosphère de la place était nettement moins joyeuse... De quoi regretter d'avoir couru après ce qui était peut-être une chimère.

♤ ♠

avatar
Kiyumi Tsukimura
Admin

Messages : 425
Date d'inscription : 10/09/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://academieseiko.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cours bien particulier N°2 [PV Kiyumi]

Message  Yridd Simudar le Mar 4 Sep - 16:55

Je tourne en rond dans cette forêt pendant un moment encore, puis comme si celle-ci s'était lassée de moi, je me retrouve devant la fontaine comme par magie. Mes jambes sont lourdes et je suis épuisé. J'hèle Kiyumi qui est toujours assise. Peut être ne m'a-t-elle pas suivit, comme je le craignait. Mais ses cheveux défais me font penser le contraire...
Je m'approche et m’assoie à côté d'elle dans un soupir.


" Excuse-moi Kiyumi. Je suis certain que quelqu'un nous espionnait. Mais je n'ai pas pu le rattraper... "



Je loge ma tête dans mes mains, je suis totalement las. J'ai cru l'espace d'un instant que la silhouette que j'ai vue était peut être la personne que je cherche depuis des années. Finalement, ça ne devait être que mon imagination...
Je me redresse et regarde la jeune Kiyumi avec un petit sourire.


" Nous devrions peut être rentrer. Après tout, tu dois avoir d'autres choses à faire, non ? "



La fontaine continue de couler derrière nous. Elle n'est pas affectée le moins du monde par ce qu'il vient de se passer. Je me prend à espérer me réincarner en un animal ou en un objet dénuer de toute humanité. Ne plus avoir à penser, à respirer, à se venger... Qu'est-ce que ça doit être reposant !

_________________
Toutes les âmes ne sont pas bonnes à sauver, et la votre ?
avatar
Yridd Simudar
La vengeance avec une cigarette au bout des lèvres

Messages : 226
Date d'inscription : 11/09/2011
Age : 29
Localisation : Finlande

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cours bien particulier N°2 [PV Kiyumi]

Message  Kiyumi Tsukimura le Lun 15 Juil - 13:15

♠ ♤


La tension était retombée sans que l'on ne s'en fût rendu compte. L'anxiété, le malaise s'étaient retirés pour laisser place à la quiétude. Grillons, oiseux et autre faune environnante atteignaient un sommeil paradoxal. C'était pratiquement comme devenir sourd. La visibilité n'avait pas été réduite, l'ouïe semblait être affectée au point de ne plus être. Tel un morceau de musique, l'apogée une fois passée laissait l'acalmie gagner son terrain. Les étoiles s'étaient discrètement placées dans le ciel.La nuit avait établi son campement. Le temps se mettait en suspens.

Le professeur rejoint Kiyumi. Il s'excuse et s'explique. S'il y avait bien une chose que le top model comprenait, c'était cette impression d'être suivi...Elle ne jugea point. Elle le trouva même hardi. Il osait exprimer son inquiétude. C'était un peu fou d'essayer de pourchasser quelqu'un si l'on n'était pas certain de son existence. Mais là encore, la jeune fille n'étant clairement pas un modèle d'hygiène de vie, elle ne pouvait juger.

Après un petit moment, le professeur prit la parole et propose à la jeune fille de rentrer. C'était une idée. Le temps commençait à se refroidir et ni l'un ni l'autre n'avait de quoi s'habiller en conséquence...


« Oui je crois que c'est une bonne idée, mais si vous n'y voyez pas d'inconvénient, j'aimerais rester un peu avec vous, ne serait-ce que pour vous aider à ranger votre salle... Pour me faire pardonner d'avoir congédier tout le monde.»

♤ ♠

 
avatar
Kiyumi Tsukimura
Admin

Messages : 425
Date d'inscription : 10/09/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://academieseiko.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cours bien particulier N°2 [PV Kiyumi]

Message  Yridd Simudar le Ven 2 Aoû - 12:56

La proposition de Kiyumi m'étonne légèrement, je pensais qu'elle voudrait se sauver le plus loin possible de moi après le comportement que j'ai pu avoir avec elle. Mais non, elle reste là à vouloir m'aider. J'accepte donc avec un sourire. Nous restons encore quelques instants à regarder les étoiles puis nous finissons par nous lever et rejoindre la salle. Celle-ci est restée comme nous l'avons laissée : les stores sont fermés sauf un, le tableau est effacé, les tables et les chaises sont un peu en pagaille et mes affaires sont éparpillées sur mon bureau.
Je propose donc à la jeune fille de remettre en place le mobilier pendant que je range mes affaires. Tout se passe en silence. Que pouvons nous dire de toute manière ? Je soupire discrètement en secouant la tête quand je me souviens d'un détail :

" Dis moi Kiyumi, qu'as-tu fait de mon briquet ? J'aimerai le récupérer... "

Mes affaires sont ranger dans mon sac, posé sur le bureau. Je suis prêt à retourner dans ma chambre. Mais je ne partirai pas sans mon briquet ou du moins sans savoir où il se trouve. Il a une valeur sentimentale immense, c'était ma mère qui me l'avait offert peu de temps avant que je ne quitte mon pays natal pour la ville de Seiko.

_________________
Toutes les âmes ne sont pas bonnes à sauver, et la votre ?
avatar
Yridd Simudar
La vengeance avec une cigarette au bout des lèvres

Messages : 226
Date d'inscription : 11/09/2011
Age : 29
Localisation : Finlande

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cours bien particulier N°2 [PV Kiyumi]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum