Revoir ses priorités [Mono RP] Âmes sensibles s’abstenir: présence de yaoi (relation sexuelle entre hommes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Revoir ses priorités [Mono RP] Âmes sensibles s’abstenir: présence de yaoi (relation sexuelle entre hommes)

Message  Yridd Simudar le Sam 5 Nov - 21:46

Depuis quelque temps je ne sais plus où j'en suis. C'est ce que je me dis alors que l'eau chaude de ma douche glisse le long de ma peau. Elle laisse une douce sensation. Peut être suis-je simplement fatigué après tous ces derniers évènements. Cela ne m'étonnerai vraiment pas. Je n'ai pas eu une minute à moi depuis un long moment. Et cela me manque. Me retrouver, voilà ce qu'il me faut. Le jet d'eau en pleine figure me fait le plus grand bien. Pourtant je n'aime pas ça d'habitude. Mais on dirait bien que mes goûts ont changés depuis que je suis arrivé dans cette Académie. Pour le mieux ? Aucune idée.

Je sors de la salle de bain une serviette enroulée autour de la taille et une autre dans les mains pour que je puisse sécher mes cheveux. Je m'installe en plein milieu de mon lit. Je fixe la fenêtre placée en face de celui-ci et réfléchit. Nous sommes déjà en Automne. Les arbres rougissent à vue d'oeil. Ils se préparent pour l'hiver que je pressens comme rude. Un hiver qui me rappellera mon pays. Les vacances sont encore loin et je ne pourrai pas assister à l'enterrement de ma chère mère. Mon coeur se serre en repensant à elle. Elle qui me souhaitait une vie loin de toute vengeance n'a pas pu voir son souhait réalisé. Cela dit, depuis que j'ai rencontré la jeune Kiyumi, on dirait que mes priorités ont changées.

Je me lève vivement, ouvre la fenêtre et hurle à n'en plus pouvoir. Puis je la referme. Je ne sais pas ce qu'il m'arrive. J'ai l'impression que les sentiments contradictoires que j'ai en moi veulent sortir en même temps. Je crois que je vais bientôt exploser. J'attrape mon paquet de cigarette, en sors une et l'allume. Essayer de penser à autre chose, voilà ce que je dois faire. Mais fumer ne m'aide pas vraiment. Il me faudrait autre chose. Quelque chose de plus radical. Mon regard se pose sur mon téléphone portable. J'ai envie de l'appeler. Je n'avais pas encore trouvé le moment de le faire, mais je crois bien que ça y est. Je le prend et compose son numéro. Après deux sonneries seulement, il décroche.

- Ryo à l'appareil.
" Bonsoir... Je... Désolé de vous déranger à une heure pareille. C'est Yridd Simudar. Nous nous sommes rencontrés il y a quelque temps dans un bar en ville... "
- Ah mais oui ! Je me souviens de vous. Que me vaux le plaisir de votre appel ?
" J'aurai souhaiter pouvoir discuter de vive voix avec vous... Pourriez-vous venir à l'Académie ? Je demanderai au gardien de vous faire entrer. "
- Eh bien... Je suis occupé pour le moment, mais je viendrai d'ici une heure. Ca vous va ?
" Oui, c'est parfait. A plus tard alors ! Et merci. "

Une fois la communication coupée, je me rends compte que mon coeur bat à vive allure. Et surtout je réalise mon audace. Appeler un homme en ayant des arrières pensées juste pour me sentir mieux. Seulement pour oublier mes problèmes, pour ne pas réfléchir à ma condition, pour ne pas prendre de décision quand à ce que je dois faire par rapport à ma vengeance. Je suis lâche. Mais tant pis, ce soir j'ai décidé que je pouvais l'être. Ce soir uniquement car demain il me faudra faire un choix.

Je suis réveillé par des coups donnés à ma porte. Je passe une main sur mon visage, étouffe un bâillement et me demande qui cela peut bien être. Puis ça me revient. J'ai appelé Ryo Ritsuga et je me suis endormi en l'attendant. Je remarque que je n'ai même pas pris la peine de m'habiller. Il va penser que... Que je l'ai appelé uniquement pour coucher avec lui. C'était peut être vrai, mais je ne voulais pas l'accueillir comme ça. Il est cependant trop tard pour que je me change et vais donc ouvrir la porte.
Il est là, le sourire aux lèvres dans une chemise bleue qui s'accorde à merveille avec ses yeux. Son regard s'attarde longuement sur ma nuque puis il le descend au niveau de la serviette. Je rougis instantanément. Puis je le fais entrer en bredouillant une excuse pour l'avoir fait attendre.

" Je suis désolé de vous avoir appelé à une heure pareille. Vous n'auriez pas dû venir si vous étiez occupé... Je..."

Je n'ai pas le temps de terminer ma phrase qu'il s'approche de moi. Ses yeux plongés dans les miens. J'hoquette de surprise quand il me pause une main sur mes hanches et me tire contre lui. Il pose alors délicatement ses lèvres sur les miennes. Puis il me regarde en souriant comme s'il était l'homme le plus heureux du monde.

- Je n'en pouvais plus d'attendre un coup de téléphone de votre part. J'ai cru que vous ne le feriez jamais. Alors quand j'ai reconnu votre voix... Il fallait que je vienne coûte que coûte. (Puis il me dit au creu de l'oreille) J'ai envie de vous. Maintenant.

Je ne peux pas dire non. J'ai autant envie de lui que lui a envie de moi. Je l'entraîne alors vers le lit. Je l'y fait tomber, déboutonne sa chemise et passe une main sur son torse. Il est légèrement froid, le contact est agréable. Je me penche pour toucher sa peau avec mes lèvres, comme pour la goûter. Une main sur mon membre, que ne protège en rien ma serviette, me fait me redresser. Je le regarde, les joues en feu, le regard pleins de désir. Il sourit à nouveau, passe sa langue sur ses lèvres pour me montrer à quel point il était excité lui aussi. De sa deuxième main il m'attire vers lui et m'embrasse à nouveau. Mais cette fois son baiser est beaucoup plus fougueux et rempli de passion.
Il me fait basculer et je me retrouve sous lui. J'ai l'impression d'être une proie qui va se faire dévorée, mais cela ne me dérange pas. Bien au contraire. J'aime la situation. J'aime être poussé à bout, mis dans mes derniers retranchements. C'est là où je suis le plus honnête. Un courant d'air froid m'indique que je suis maintenant entièrement nu. Pendant que j'étais dans mes pensées, Ryo s'était débarrassé de la serviette. Je deviens encore plus rouge. Ryo s'empare de mon membre avec sa bouche si délicate. Je gémit en sentant ses vas et viens tantôt rapides tantôt plus lent. Bientôt je jouis. Il avale le liquide comme si c'était un breuvage des plus délicieux. Voulant lui faire la même chose, il m'arrête, me fait me mettre dos à lui. Puis je sens ses doigts entrer en moi. Je pousse un cri bientôt suivit par des gémissements. Je lui demande de se dépêcher de prendre. Je n'en peux plus je le veux en moi. Maintenant. Il me pénètre alors brusquement. Un cri de douleur, mais aussi de plaisir intense s'échappe de mes lèvres. J'entend la respiration de Ryo accélérée. Ses gémissements se mêlent aux miens. Ses assauts sont violent et même temps je ressens tellement plus de choses que ça... Nous jouissons en même temps. Il se retire et s'allonge à côté de moi. Il me prend dans ses bras et nous nous endormons comme ça, blottis l'un contre l'autre. Comme si nous avions toujours fait ça.

C'est la sonnerie de la première heure de cours qui me réveille. J'avais oublié que nous sommes à l'Académie ! Je secoue gentiment Ryo. Il ouvre alors les yeux et m'embrasse tendrement. Je rougis, je ne m'attendais pas à ce qu'il fasse cela.

" Je... Désolé, il faut que je te mette à la porte. J'avais oublié que j'ai des cours à donner aujourd'hui. "
- Ne t'en fait pas, je comprend. Laisse moi prendre une douche et je m'en vais. Tu devrais en prendre une toi aussi...

Je bredouille quelque chose d'incompréhensible en comprenant ce qu'il sous entendait. Je lui dis alors que j'allais la prendre en premier pour ne pas être trop en retard à mon cours, mais que lui pouvais prendre son temps avant de partir.

Avant de quitter ma chambre, je lui jette un coup d'oeil. Il est toujours sur mon lit, nu, aucunement gêné. Je lui lance un "à la prochaine" en lui promettant de l'appeler très vite.
Ce n'est qu'une fois dans le couloir que je me rend compte qu'on nous avais peut être entendu la nuit dernière. Je rougis de honte et passe une main sur mon visage. Je m'élance vers ma salle de cours, où mes élèves m'attendent. Mais je ne pense qu'à lui et aux décisions que je dois prendre très vite...
avatar
Yridd Simudar
La vengeance avec une cigarette au bout des lèvres

Messages : 226
Date d'inscription : 11/09/2011
Age : 29
Localisation : Finlande

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum